Tuto esolog

Écrit par Ezekan, correction et relecture par Selegnar, Lilisixxx et Gui.

Qu’est ce que ESO logs

Un log est un journal de combat que peuvent enregistrer et uploader les joueurs pour analyser leur performance et celle de leur groupe dans tout contenu où le joueur inflige au minimum 1 point de dégât à un adversaire. ESO Logs est à la fois un site et un programme sur votre ordinateur qui vous permet de télécharger et/ou consulter vos logs. Cet outil permet d’analyser un nombre important de statistiques individuelles et de groupe comme le DPS des joueurs, les causes de morts, les uptimes des buffs et debuffs des supports et une quantité conséquente d’autres informations. 

Ce guide n’a pas pour but de vous expliquer chaque onglet du journal de combat mais plutôt comment chercher ce qui vous intéresse sur le log et vous montrer comment des joueurs de bon niveau (trifecta avec score correct, groupe de score-pushing) analyse leur logs pour s’améliorer. 

Premier Pas

Une fois sur la page d’accueil du site ESO Logs cliquez sur Sign Up pour vous inscrire si vous êtes déja inscrit cliquez sur Log In et rentrez vos identifiants

Créer et rejoindre une guilde sur ESO logs

Une fois inscrit vous avez la possibilité de créer votre guilde sur le site ou alors de rejoindre votre guilde si elle a déjà été créée sur ESO logs. Pour créer votre guilde cliquez d’abord en haut à droite sur votre image de profil et cliquez ensuite sur « create a guild or a team » et suivez les instructions (mon site est en anglais mais vous pouvez le passer en français comme montré ci dessous) Pour rejoindre une guilde sur ESO logs demandez au responsable de la guilde un lien “autojoin”, cliquez dessus, vous arriverez sur la page autojoin et voilà vous faites parti de la guilde sur ESO logs. Pour la consulter, cliquez sur l’icône en haut à droite. 

Comment enregistrer ses logs

Avant de commencer une note sur l’anonymat, par défaut vous apparaitrez comme anonyme sur les logs mais si vous le souhaitez (Fortement conseillé) vous pouvez afficher le nom de votre personnage en effectuant le réglage suivant en jeu : 

Réglages>Combat>Registre des rencontres>Apparaître anonyme>Non 

Commençons par les bases, pour enregistrer vos log c’est très simple. En jeu, tapez la commande /encounterlog dans le chat textuel. Le jeu vous renverra “registre des rencontres activé” (Encounter log enabled) : cela aura pour effet de créer un fichier encounter.log que vous trouverez généralement sur votre ordinateur en suivant le chemin suivant : “C:>Documents>Elder Scrolls Online>Live>Logs”. À partir de maintenant chacune des actions que vous réalisez lorsque vous rencontrez des monstres seront enregistrée sur ce fichier. 

Une fois que vous avez fini d’enregistrer ce qui vous intéresse tapez à nouveau la commande /encounterlog, cette fois-ci le jeu vous renverra “registre des rencontres désactivé » (Encounter log disabled) pour vous indiquer que vous n’ enregistrez plus vos rencontres.

À noter que si le fichier encounter.log existe déjà car vous n’avez pas supprimé ou archivé l’enregistrement précédent, la commande ajoutera à votre fichier les rencontres que vous êtes sur le point d’effectuer sans supprimer les rencontres précédentes..

Comment télécharger ses logs

Pour commencer vous devez télécharger l’application ESO Logs Uploader sur votre ordinateur. Pour cela dans le cadre au centre de l’écran cliquez sur Install Client en haut à droite.

Une fois le logiciel installé et lancé sur votre PC vous arrivez sur cette fenêtre :

Vous avez donc 3 possibilités :

  • Télécharger un journal si votre événement est terminé
  • Créer un journal direct qui vous permet de créer un log en temps réel qui pourra par exemple être consulté par les autres membres du groupe
  • Diviser un Journal si votre log contient plusieurs événements que vous souhaitez séparer

Sur le screen on parle de raid mais vous pouvez très bien enregistrer un mannequin, une arène solo ou de groupe ou un donjon.

Télécharger un journal


Sélectionnez d’abord le fichier créé dans la section précédente (1). Ensuite vous pouvez choisir entre vos journaux personnels ou la guilde dans laquelle vous allez uploader ce log (2), puis choisir vos préférences de partage (3) :

  • Public => tout le monde peut consulter ce log
  • Privé => Vous êtes le seul à pouvoir consulter ce log
  • Non Listé => Les utilisateurs disposant du lien peuvent consulter ce log

Une fois ceci fait, donnez un nom sympa à votre log (4) comme par exemple “vAS +2 progress IR” et cliquez sur “C’est parti !” (5) pour commencer le téléchargement de votre log.

À la fin du téléchargement vous avez la possibilité de voir le rapport (1), de supprimer le fichier encounter.log (2) ou de l’archiver (3) dans un nouveau dossier esologsarchives qui sera créé automatiquement. Supprimer ou archiver est fortement conseillé pour éviter d’accumuler trop de rencontres différentes sur le même log la prochaine fois que vous enregistrez. Une fois ceci fait cliquez sur terminé (4) pour revenir à l’accueil de l’application.

Journal direct

Pour gagner du temps sur l’enregistrement qui peut parfois être long, vous avez la possibilité d’uploader en direct votre log ce qui vous permettra d’analyser vos performances en temps réel.

Pour cela vous devez réaliser une manipulation similaire à la précédente :

  • tapez /encounterlog en jeu
  • cliquez sur Journal Direct
  • Remplissez les informations comme vu précédemment
  • À la fin de l’enregistrement tapez à nouveau /encounterlog en jeu et cliquez sur stop pour arrêter l’enregistrement.

Diviser un Journal

Si précédemment vous aviez enregistré plusieurs raids ou donjon sur le même fichier vous avez la possibilité de les séparer grâce à cette option. Il vous suffit simplement de choisir votre fichier et l’application se chargera du reste lorsque vous cliquerez sur “C’est parti !”

Maintenant que nous savons comment télécharger notre log il est temps de passer à la partie la plus concrète qui consiste à apprendre la signification de toutes ces données. Vous êtes prêts? Alors c’est parti !

Contenu d’un log

Tout d’abord rappelez vous ce que je disais en introduction, ce guide n’a pas pour but de vous expliquer chaque onglet du log cependant je vais vous présenter les plus importants. Je vais décomposer cette partie en 2 sous-parties tout d’abord une partie sur les basiques et une partie plus avancée. À noter que ces 2 parties seront liées mais lourdes en texte il peut être intéressant pour un lecteur débutant de ne pas essayer de tout retenir d’un coup mais d’abord de bien comprendre la partie qui lui est destiné, à l’inverse un lecteur plus confirmé pourra lire rapidement la partie débutant pour se rafraîchir la mémoire et se diriger ensuite directement vers la partie plus avancée.

Partie débutant 

La page d’accueil

Quand vous consultez un log, vous arrivez d’abord sur la page d’accueil qui vous permet de sélectionner le combat qui vous intéresse. Pour l’exemple j’ai choisi un log sur AS+2 avec plusieurs essais réussis (barre de timer en vert) et échoués (barre de timer en rouge). Ici on va analyser notre meilleur essai réussi en 6:32. À noter que parfois ESO Logs considère certains essais réussis comme échoués mais la barre de progression sera rempli au maximum ou complètement vide (petite astuce pour être sur : cliquez sur l’essai et si en haut à gauche du log il y a écrit wipe 0% c’est généralement une rencontre réussie)

L’interface

L’interface d’ESO Logs peut sembler lourde à comprendre de par sa présentation mais en réalité elle est très simple d’utilisation.

Une fois le combat sélectionné, nous arrivons automatiquement sur cette page. En haut à gauche nous avons le nom du boss que nous avons tué, à côté nous avons un onglet All phases (Toutes les phases) qui est automatiquement défini sur Entire Fight (Combat complet) et qui, nous le verrons plus tard pourra être configurer sur un segment de temps précis du combat.

En haut à droite il y a 4 icônes cliquables (Analyse, Compare, Rankings et Replay) et dans ce guide nous nous intéresserons uniquement à la partie Analyse et Replay. Analyse est l’icône sélectionnée par défaut, et en dessous, 4 autres icônes sont disponibles : Tables, Timelines, Event et Queries. Nous verrons plus loin a quoi ils servent mais en avant propos je peux vous dire que personnellement je ne me sert principalement que des 2 premiers, un peu du 3ème et jamais du 4ème.

Dans la barre de navigation en dessous nous sommes par défaut sur l’onglet “Summary” (Résumé) avec en sélection toute l’équipe (All Friendlies). À noter que ce menu déroulant “All Friendlies” peut être changer pour observer soit un joueur en particulier si l’on a sélectionné “Friendlies” (juste en dessous) ou alors si l’on a sélectionné “Enemies” on peut avoir des renseignement sur tous les ennemis (all enemies) ou un ennemi en particulier.

Sur tous les onglets du log nous aurons cette partie “Friendlies” et “Enemies” il est donc important de bien sélectionner l’entité que l’on cherche a analysé, on voudra souvent étudier le dps des “Friendlies” mais par contre on voudra regarder les debuff sur les “Enemies”.

Le résumé

Dans cette partie résumé de “All Friendlies” ce qui nous intéresse ce sont le dps et hps des joueurs ainsi que les morts. Cette partie pourra être analysée plus en détail plus tard mais permet d’observer en un coup d’œil les informations principales du combat.

Si dans le résumé au lieu de “all friendlies” on sélectionne un joueur en particulier nous pouvons observer son stuff ainsi que ses barres de sorts ce qui peut être très pratique pour aider les joueurs qui manque de connaissance à adapter leur stuff et leur barre de sorts au combat en question. Généralement les débutants consultent leur dps et éventuellement les morts et s’arrêtent là. Pour ce guide nous allons aller beaucoup plus en profondeur.

Les dégâts

Même si la partie résumé nous offre un rapport de dégâts simplifié on peut voir dans la barre de navigation 2 onglets destinés au dégâts. Les dégâts produits (Damage Done) et les dégâts subis (Damage Taken). 

Les dégâts produits

En sélectionnant Damage Done on voit que le tableau change. 

Tout d’abord en haut il n’est plus question de all friendlies mais de all sources, la désignation change mais les données sont les mêmes : dégâts effectués soit par les alliées soit par les ennemies.
Dans le tableau, il y a un chiffre à gauche de chaque joueur. (Exemple 70 à côté de mon pseudo) Ce chiffre correspond à mon classement en pourcentage par rapport aux autres joueurs lame noire sur ESO Log. Pour simplifier il y a 30% des lames noires enregistrées sur ESO Log qui ont tapé plus fort que moi sur ce raid. Cette partie nous permet d’analyser les dégâts effectués par tout les joueurs ou un joueur en particulier sur un ennemi ou tout les ennemis du combat et de regarder les dégât globaux ou par capacité (abilities). À vous d’explorer vos logs pour chercher les infos qui vous interessent. Exemple :

Les dégâts subis

Cette section permet d’analyser les attaques ennemies qui nous font des dégâts. Elle permet d’afficher le dps infligé par les ennemis aux joueurs et fonctionne de la même manière que la section damage done.
On peut sélectionner les dégâts subis sur tous les joueurs ou un joueur en particulier, étudier s’ ils ont été produits par tous ou un seul ennemi et quelle capacité ennemie fait le plus de dégâts à l’ensemble de l’équipe ou à un joueur précis (comme par exemple le tank).

Les soins (healing)

Dans cette partie vous pouvez analyser les soins prodigués, les valeurs globales n’ont pas grand intérêt en revanche si vous sélectionnez un joueur vous pourrez voir qui le soigne le plus ainsi que la puissance de de ses sources de soins .

Les buffs et les debuffs

Ces 2 onglets nous permettent d’analyser les buffs appliqués au joueur et les debuffs appliqués aux ennemis. Attention donc à bien sélectionner “enemies” si l’on cherche à regarder les debuffs. Comme pour les dégâts on peut sélectionner les buffs ou debuffs appliqués par tout les joueurs ou par un joueur en particulier et également en rechercher un précis. Soyez vigilants car dans cette partie il y a souvent des sources qui apparaissent en double. Si on prend l’exemple de berserk mineur il pourra être appliqué par le heal, les ailes du gardien, le chasseur camouflé de la guilde des guerriers et le set de monstre rampefange attention donc a bien regardé chaque buff pour trouver celui qui vous intéresse.

Les morts

Cette partie permet d’obtenir davantage de détails sur les morts que dans le résumé comme les dégâts subis en amont de la mort et le coup fatal  En cliquant sur une des morts on peut savoir si l’attaque a été bloquée ou a été encaissée sous bouclier ou prise de plein fouet. On peut aussi voir les sources de heal reçu pour identifier si le problème vient du joueur mort ou de ses alliés.

Les Interruptions

Dans cet onglet vous pouvez voir les joueurs qui ont effectués des interruptions de compétences, cet onglet est très situationnel et ne sert en réalité que sur très peu de raid mais ici sur l’asyle du sanctuaire il peut être utile pour voir les interupts sur Saint Felms faites par le joueur assigné à ce rôle et l’off tank

Les ressources

Cette partie permet d’afficher la dépense et le gain en ressources. comme précédemment on peut choisir un joueur ou tous les joueurs et la ressources qui nous intéresse (magie, vigueur, ultime…) Cela peut vous être utile pour adapter votre nourriture au combat. Par exemple, si votre magie est constamment sous les 50% il vous faut peut être une nourriture avec plus de regen magie et inversement plus de magie maximum pour augmenter vos dégâts si votre courbe de magie ne descend jamais sous les 75%. (Valeures données de manière arbitraire)

Les sorts (plus communément appelé cast)

Le tableau de base vous permet de visualiser le cpm (cast per minutes, action par minute en français) un dps parfait qui ne ferait aucune erreur et serait à vitesse maximum est censé être à 120 cpm (une attaque légère + un sorts toutes les secondes) à noter que le cpm peut être augmenté en faisant du bash weaving (c’est à dire rajouter un bash après chaque attaque légère + sorts pour gratter un peu de dps) ou en sautant entre chaque compétence (aucun intérêt à part faire artificiellement monter le cpm) Dans une situation optimale on retrouvera normalement les 2 tanks en dernière position car ils doivent bloquer des attaques ce qui ralentis leur cpm, si vous êtes sous les tanks c’est que vous ne faites pas les choses correctement !

Comme pour les parties précédentes vous pouvez regarder le tableau de cast d’un joueur sélectionné. Vous pouvez ainsi voir qu’elles sont les sorts qu’il lancent le plus (vérifiez si l’attaque légère est en premier par exemple).

Si vous êtes novice sur ESO logs je vous conseille de faire une pause ici et d’analyser tous les points abordés sur un de vos log personnel pour voir si vous avez bien compris avant de passer à la suite.

Partie avancée

Trouver son stuff et ses barres de sorts grâce à esologs 

Revenons sur la page esologs.com en haut à gauche à côté du dragon cliqué sur le menu burger (3 lignes horizontales). Une liste déroulante des raids apparaît, choisissez le raid et le boss qui vous intéresse. Ensuite, sélectionnez la difficulté ainsi que la classe que vous devez jouer. Devant vous apparaît le classement de tous les joueurs qui ont passé ce boss sur votre classe, à vous de copier leur stuff et leur barre de sorts pour voir si vous voyez une amélioration en utilisant ces set up. Le classement n’affiche que le dps mais si vous êtes heal ou tank partez du principe que si un joueur tape fort c’est aussi grâce aux buffs et debuffs qui lui sont appliqués donc n’hésitez pas à fouilleur le log pour trouver les stuff du camarade heal ou tank du meilleur dps sur le raid qui vous intéresse ! Attention le leaderboard Esologs n’est pas le leaderboard complet les meilleurs team gardent souvent leur logs en privé.

Le replay ou comment améliorer son placement

Le placement dans ce jeu est tout aussi important que le dps mais il est négligé par la plupart des joueurs.

Dans la partie débutant j’ai orienté les explications sur la partie analyse et j’ai omis volontairement la partie replay. Cette dernière vous permet de visualiser (en zoomant un peu avec la molette de votre souris)  la position de l’ensemble du groupe sur toute la durée du combat. Vous pouvez ainsi déterminer si votre placement est bon ou pas. Par exemple sur AS il ne faut pas trop bouger et taper les sphères à distance. Il faut également à la fin d’un kite revenir au plus proche possible du dragon pour prendre un maximum de buff. Bien que la fonction replay soit utile, pour réellement s’améliorer je vous conseille de vous enregistrer en vidéo pour voir des images plus parlantes.

Analyser minutieusement ses dégâts

Dans damage done en dessous de la barre de navigation 2 menu déroulant apparaissent :

  • All Enemies (par défaut) qui permet de voir le dps sur l’ensemble des ennemis.Si au lieu de “All Enemies” on sélectionne une cible précise, on voit que les données changent en effet sur l’exemple nous voyons que Elenoth (Nahair Fehoim) est premier au dps multi mais lorsqu’on sélectionne les dégâts uniquement sur saint olms (le boss principal de ce raid), il passe troisième au dps mono.
  • All Abilities qui permet d’afficher les dégâts d’une capacité en particulier (par exemple le mur de feu) On peut voir que mon mur de feu fait très peu de dégâts par rapport à celui de Nahair ou de Seryzawa je dois donc m’appliquer à mieux le réapliquer et le positionner.

Si on clique sur un pseudo de joueur ou qu’ on sélectionne à la place de “all sources” un joueur, le tableau change et affiche un rapport de dégâts par capacité. Sur ce rapport on peut voir le dps de chaque capacité classée par ordre décroissant mais pas que, par exemple on voit que je lance 302 attaques légères (casts) mais que seulement 279 d’entre elles touchent une cible (hits). Si l’on passe sa souris sur une capacité on peut également voir le ratio critical hit/hit qui indique le nombre de fois où l’on a réalisé un coup simple ou un coup critique.

La timeline des casts

Dans l’onglet “Casts” (Sorts en français) sélectionnez le joueur qui vous intéresse. Si au lieu d’utiliser tables en haut à droite vous utilisez timelines vous pouvez désormais voir vos actions sur une frise chronologique. Je trouve cette frise très parlante pour analyser son gameplay(weaving, refresh des aoe en temps et en heure etc…)

Les buffs et debuffs “en escalier”

Je parle ici des buff qui stack comme le poing de pierre ou le siroria. Ces buffs sont souvent affichés à 90-100% dans le rapport mais en réalité il s’agit de 100% de 1 stack. Cherchez le buff en question est cliquez sur la version qui vous fournira un graphique en escalier pour mieux analyser ce type de buffs!

Choisir une plage temporelle à analyser

Sur HRC nous enchainons les premier trash de mob avec rah kotu si je veux pouvoir analyser mon dps sur rah kotu je dois sélectionner rah kotu dans damage done et découper le graphique au moment où nous commençons à taper rah kotu (en maintenant clic gauche sur le graph et en sélectionnant la zone voulu)

Superposé un cast avec un buff 

Il peut parfois être intéressant de superposer un lancer de sorts avec le buff qu’il produit pour voir si on touche bien le nombre de joueurs censé être touché par ce buff. Pour ce faire aller dans casts et sélectionnez le sort qui vous intéresse puis cliquez sur le + à droite du tableau. Le graphique sera désormais ancré, il vous suffit maintenant d’aller chercher le buff correspondant et de superposer les 2 graphiques pour vous rendre compte si son application est correct ou non (exemple l’étreinte dynamisante d’un tank sur hel ra)

Retrouvé un log grâce au calendrier

Si vous avez besoin de retrouver un log et que vous vous souvenez de la date du raid vous pouvez utiliser la fonction “calendar” à côté de votre guilde sur ESO Logs.

Conclusion

ESO Logs est un outil qui peut sembler difficile à utiliser mais qui en réalité avec une aide à la prise en main est assez simple à analyser et vous permettra réellement de progresser. J’éspère que ce guide vous aura était utile et je vous souhaite plein de réussite InGame grâce à celui ci.

Ezekan.